Nulla Dies Sine Musica
Musiques anciennes jouées sur instruments historiques

Théâtre Musical: la répétition inachevée

NDSM_logo_petit.jpg

Théâtre Musical: La répétition inachevée

Préambule :


 

Cadre :
L'histoire se déroule en 1869, sous le second empire et le règne de Napoléon III, dans le salon d'une maison bourgeoise d'une province quelconque qui se voudrait être au faite du bon goût de la culture musicale voire de la culture tout court.


Action :
Une répétition essaye de se mettre en place pour le mardi suivant où le propriétaire a décidé d'inviter quelques amis pour fêter l'arrivée de son grand piano commandé à la maison Erard il y a quelques mois de cela. Mais comme celui-ci n'est pas pianiste, un de ces amis qui joue fort bien vient chez lui avant tout le monde pour l'essayer et travailler quelques pièces avec le cornettiste.


Décor :
Un salon cossu dans le goût du Paris du moment. Un grand piano Erard au milieu de celui-ci, un autre plus petit au fond et plus ancien recouvert de bibelots, une table, des chaises, des tapis, quelques instruments de la famille des cuivres un peu partout jonchant parfois le sol, ceci traduisant l'angoisse du propriétaire de maison sur ce qu'il va bien pouvoir jouer la semaine suivante. Lampes et autres cadres ainsi qu'un pupitre et un certain nombre de partitions viennent compléter le mobilier. Les personnages sont habillés en tenue d'époque.

 

Personnages :


Frédéric :
le bien nommé puisque pianiste de son état. Il est assez en vogue dans la ville où il vit car il y joue assez souvent. Grand séducteur devant l'éternel, il vient voir un de ces amis qui lui a proposé de l'accompagner lors d'un concert privé pour jouer le piano qu'il vient d'acheter. Peu coutumier de jouer avec des instruments qu'il trouve décadent, c'est avec bon nombre de préjugés qu'il vient à cette répétition.


Clémentine :
l'amie du maître de maison pour qui elle a quelque inclinaison. Elle nourrit de grandes idées sur l'égalité des hommes et des femmes et est assez investie politiquement sur la place des femmes au sein de la société dans laquelle elle évolue. Ayant eu vent de cette répétition elle décide de s'y inviter. Pratiquant en cachette elle aussi la musique, elle travaille le cornet à piston et ce malgré l'interdiction de son père. Profitant ainsi de cette aubaine elle vient voir si elle ne pourrait pas jouer un peu avec Frédéric. Elle pourra ainsi voir si son ami nourrit les mêmes aspirations qu'elle...


Charles:
personnage complexe, fils d'une famille de bourgeois il s'adonne aux arts en général en dilapidant l'argent familial. Il nourrit quelques espoirs d'être musicien mais peu doué il organise en sa demeure des concerts où il fait venir des amis aussi bien musiciens que mélomanes avertis. Après d’âpres négociations il a acheté un grand piano à la firme Erard alors qu'il n'est même pas pianiste. Fier de cet achat il décide d'en faire profiter tout le monde en organisant une soirée musicale dans l'esprit parisien. Légèrement maniaque et paranoïaque, se sentant parfois persécuté par le monde il nourrit le voeu pieux de démocratiser la culture musicale pour tous...c'est d'ailleurs pour cela qu'il invite que des personnes triées sur le volet.


Alexandre :

le domestique de la maison et qui n'a pas la langue dans son sac et qui se permet d'énormes libertés avec le maître de maison. Certains disent d'ailleurs qu'il est la voix de la raison dans cette demeure. Ne loupant jamais une occasion de démontrer soit le paradoxe de celui-ci ou ses contradictions il amuse bien souvent la galerie au grand damne de son employeur...mais qui aime bien châtie bien.


Julien :
jeune personne aux traits angéliques et très séduisant. Il ne s'agit là que de Clémentine qui revient dans l'histoire déguisée en un jeune homme pour démontrer le ridicule de la situation.