Nulla Dies Sine Musica
Musiques anciennes jouées sur instruments historiques

L'orgue.

L'orgue tout comme la trompette naturelle a beaucoup évolué sur le plan de la facture instrumentale et de l'esthétique sonore de ses jeux divers depuis l'époque baroque jusqu'à nos jours.

Le mot orgue vient du grec οργανον (organon) (en latin organum), signifiant outil ou instrument (recouvrant par là la notion d’instrument de musique, mais sans lien direct avec l’orgue). L’organa du Moyen Âge désignait aussi bien une polyphonie liturgique que le service religieux lui-même.

L’instrument a également reçu de nombreuses appellations métaphoriques : roi des instruments (expression attribuée à Guillaume de Machaut au XIVe siècle), ancilla Domini, servante du Seigneur ; mais aussi, plus péjorativement, cornemuses du diable.


Néanmoins force est de constater que nous avons la chance de vivre dans un pays qui dispose d'un patrimoine important et varié dans ce domaine là, notamment dans le sud de la France.
 http://www.pezenasenchantee.fr/userfiles/image/association/detailorgue130724-04.JPG
 

C'est pourquoi, il nous est apparu indispensable de jouer avec des instruments historiques d'autant qu'un certain nombre d'entre eux ont gardé leur diapason et leur tempérament inégal ancien typique qui se marient bien mieux avec celui des trompettes naturelles (voir page sur la trompette naturelle).

Praeludium en Sol de Buxtehude

Nous étudions donc toujours avec soin notre programmation en fonction de l'instrument avec lequel nous avons à jouer (orgue classique français, orgue provençal ou italien...).
 
Enfin, dans les programmes de musique vocale, cela nous permet de respecter la tradition (un peu oubliée de nos jours) de jeu à la tribune en utilisant le grand orgue pour la partie de basse continue.
 
http://www.pezenasenchantee.fr/userfiles/image/association/detailorgue130724-03.JPG

Photos de Paul Blanchet du magnifique orgue Lepine-Cavaillé-Coll de la Collègiale Saint Jean de Pézenas

 NDSM_logo_petit.jpg