Nulla Dies Sine Musica
Musiques anciennes jouées sur instruments historiques

Guy Estimbre (trompette, cor, serpent, ophicleide)


 

 _PAT0419.jpg     
   Il commence ses études au Conservatoire de musique de la ville de Béziers, ou il obtient son premier DEM, avant  de rentrer au Conservatoire Régional de Toulouse dans la classe d'Albert Calveyrac puis au Conservatoire Régional de Montpellier dans la classe d'Antoine Curé, ou il obtient plusieurs récompenses (trompette, musique de chambre, analyse dans la classe d'Yves-Marie Pasquet), pour ensuite se spécialiser dans la musique ancienne.

     Il rentre à la Schola Cantorum Basiliensis de la ville de Bâle, et terminera ses études au CNSMD de Lyon où il obtient son prix en 2009. Titulaire d'un double Master II en Musicologie et en Administration et Gestion de la Musique ainsi que d'une Licence en sciences de l'éducation et en Médiation Culturelle, il se spécialise ensuite sur les instruments de la famille des cuivres du XIXème siècle préparant ainsi son Doctorat.



Musicien interprète également il joue dans quelques ensembles baroques tels que, les Talens lyriques, les Musiciens du Louvre, les Agrémens, la Symphonie du marais, l'ensemble Matheus, le Concert Spirituel ainsi que l'Hostel Dieu.

_0144127.jpg


     Pratique et joue divers instruments rares aussi comme le serpent, la trompette à coulisse, la trompette à clefs ou encore l'ophicléide et les systèmes Stoelzel, Viennois ou Berlinois pour la période romantique.
Luthier à ses heures, après de nombreuses recherches organologiques, a décidé de copier des instruments précis pour coller au mieux à un répertoire spécifique.

 

Crédit photo Jean Luc Fortin

 

NDSM_logo_petit.jpg