Nulla Dies Sine Musica
Musiques anciennes jouées sur instruments historiques

Isaure Lavergne (flûte, basson)

Photo.jpg

     Curieuse de tout ce qui a trait à la « restitution historiquement éclairée » des pratiques musicales anciennes, Isaure se plaît à explorer de vastes champs musicaux, du Moyen-âge au début du XIXème siècle. C’est au contact de Sébastien Marq qu’elle pousse à six ans les portes d’un imaginaire créatif, par l’apprentissage de la flûte à bec. Elle reçoit par la suite l’enseignement de Pierre Boragno au CRR de Versailles, et celui de Pierre Hamon au CNSMD de Lyon où elle poursuit actuellement son cursus en Master. 

     Désireuse d’élargir son répertoire et sa compréhension de la musique, elle explore avec Mélanie Flahaut et Jérémie Papasergio la grande famille du basson, parcourant aussi bien les chemins de la Renaissance que les portées du Classique. Passionnée par les œuvres inédites et les instruments méconnus, elle s’adonne à l’étude du flageolet français, et entreprend différents travaux de recherche et de transcriptions.

    Très attachée à la pratique d’orchestre, elle joue par ailleurs sous la direction de Hervé Niquet (Le Concert Spirituel), Dominique Daigremont (Les Goûts Réunis), Olivier Schneebeli (Pages et Chantres du CMBV) ou encore François Bazola (ensemble Consonance).